Besoin d'infos pour passer compositeur pro

♪ - FORUM PRO : Conseils et infos relatifs à l'exercice de l'activité de compositeur. (Juridique, administratif, commercial, ...) Contrats, licences, rémunération, votre statut, vos droits, ...  

Modérateurs : lafaucheuse, Laurent JUILLET, R2-D2, tchoyy, Lµkas *, Grp. Modérateur

Avatar de l’utilisateur
PixellerieStudio
Membre ♪
Messages : 73
Enregistré le : 08/06/2017 09:04:20
Localisation : Auvergne
Contact :

Besoin d'infos pour passer compositeur pro

Messagepar PixellerieStudio » 30/06/2017 17:50:51

Bonjour Ă  tous !

Je vais poser mes questions clairement et sans détour.

1) je souhaite devenir professionnel. Par là, je veux dire que je souhaite vivre de mon travail. Je passe la plupart de mon temps à démarcher des productions de films ou documentaires, mais je n'obtiens jamais de réponse. Pourtant je fournis des liens pour découvrir mes travaux. Par conséquent, je suppose que cette méthode n'est pas la bonne. Mais là, à la longue, je sèche sur les moyens de me faire connaître. Est-ce que d'autres sont passés par là aussi ? Comment passer le plafond de verre pour accéder au milieu pro ?

2) je me suis renseigné auprès de la SACEM. Visiblement, impossible de protéger mes oeuvres tant que je n'ai pas décroche de contrat sur un film commercialisé. Est-il possible de protéger ses oeuvres malgré cela, ou est-ce réservé à l'élite professionnelle ?

3) à la longue, j'ai l'impression d'un système très bien mis en place pour empêcher les amateurs de passer pros. Comme une sorte de clan fermé. Je me trompe peut-être, mais au bout de plusieurs mois de communication et de démarchage auprès de clients potentiels sans AUCUN résultat, j'en déduit que : soit je produit de la m****, soit je m'y prends mal. Quelqu'un aurait-il un conseil à me donner pour m'aider à m'en sortir (et pour garder le moral aussi) ?

Merci de votre aide

Stan.
Stan Lockfield
----------------------------------
LA PIXELLERIE Studio : https://m.youtube.com/#/channel/UCrFGZtIMERv7v87RIqKdyZg

Vegasound
Membre ♪♪
Messages : 275
Enregistré le : 18/09/2012 13:52:52
Localisation : Nice / Paris

Re: Besoin d'infos pour passer compositeur pro

Messagepar Vegasound » 30/06/2017 20:40:48

Salut Stan

J'étais dans la même situation jusqu'à ce que j'aie la chance de trouver un éditeur efficace. En effet il touche une partie des droits d'auteur, mais c'est lui qui s'occupe de l'aspect commercial et il dispose d'un réseau que tu n'auras certainement jamais (enfin, on parle d'éditeurs sérieux)

Composer et se vendre, ce n'est pas la même chose, et il faut dire que je n'étais pas très à l'aise avec cette 2ème partie du job...

Pas d'inquiétude pour la sacem, si ma mémoire est bonne tu as 3 ans après la 1ère exploitation d'une oeuvre pour t'y inscrire. Donc cette étape n'est pas une priorité, surtout que si tu gardes bien tes projets sur ton ordi, en cas de litige tu pourras toujours prouver que les musiques t'appartiennent.

Je te conseille donc de faire le tour des Ă©diteurs en france et Ă  l'Ă©tranger (publishers)

Fais bien le tri car tous ne font pas leur travail sérieusement). N'hésite pas à revenir sur le forum pour poster les différentes propositions que l'on te fera (sans forcément balancer des noms, juste les conditions proposées)

Dans tous les cas la route est souvent longue, bon courage !!!

Avatar de l’utilisateur
PixellerieStudio
Membre ♪
Messages : 73
Enregistré le : 08/06/2017 09:04:20
Localisation : Auvergne
Contact :

Re: Besoin d'infos pour passer compositeur pro

Messagepar PixellerieStudio » 30/06/2017 22:51:48

Merci beaucoup pour ce précieux conseil, Vegasound. Je n'hesiterai pas à demander vos avis quand j'aurais trouvé un éditeur.
Stan Lockfield
----------------------------------
LA PIXELLERIE Studio : https://m.youtube.com/#/channel/UCrFGZtIMERv7v87RIqKdyZg

promain
Membre ♪♪
Messages : 392
Enregistré le : 06/01/2011 16:28:51

Re: Besoin d'infos pour passer compositeur pro

Messagepar promain » 01/07/2017 18:03:04

Chaque parcours , chaque "réussite" est différente .
Pas de système mis en place pour empêcher les amateurs de passer pro :-) juste une très forte demande, pour peu d'élus...

A toi de te démarquer et de montrer aux producteurs ou réalisateurs que tu es différent

Bon courage!!!

Avatar de l’utilisateur
filmtunes
Membre ♪♪
Messages : 112
Enregistré le : 28/08/2008 14:57:07
Localisation : Paris
Contact :

Re: Besoin d'infos pour passer compositeur pro

Messagepar filmtunes » 03/07/2017 08:15:55

Je réponds à tes trois questions:

1) Etant moi-même à la frontière entre pro et amateur, je peux confirmer ce qu'écrit promain : il n'y a pas de système pour empêcher les amateurs de passer pro. C'est simplement la concurrence qui est très forte de nos jours. Je ne peux pas comparer de ma propre expérience avec les années avant 2000, mais il me semble qu'aujourd'hui c'est bien plus difficile. À mon avis les raisons sont :
- démocratisation des moyens (impossible en 1990 de produire un son d'orchestre, par exemple, sans savoir écrire des partitions et sans payer 70 musiciens en studio),
- chute des ventes de musique au consommateur, donc tout le monde veut placer sa musique dans l'audiovisuel,
- via internet toute la musique du monde produite depuis 1910 est accessible en un ou deux clics. Il y a donc aussi une forte concurrence venant du passé.

2) Pas la peine de t'inscrire à la Sacem, tu peux le faire plus tard, après une première commercialisation. Etant Membre de la Sacem ne t'aide en rien à commencer une carrière. Et, comme l'écrit Vegasound, pour une protection légale, ce n'est pas nécessaire. (En plus, dans notre cas de musique de film il est très rare d'écrire un tube, instrumentale sans texte, susceptible d'un plagiat. Si je comprends bien, ton problème n'est pas qu'on écoute trop ta musique, mais plutôt qu'on l'écoute pas assez.)

3) J'ai parlé l'autre jour avec un producteur de film qui est dans le business depuis 35 ans. En 2000 il recevait un CD démo de compositeur chaque mois. Aujourd'hui il reçoit chaque semaine une dizaine d'email avec des liens audio. C'est très rare qu'il en écoute...
Les possibilités de se promouvoir par internet (site perso, soundcloud, youtube, etc.) sont superbes, le monde entier peut écouter ta musique, mais inversement on peut aussi écouter la musique de tes concurrents du monde entier ! Ce que je veux dire par là c'est qu'il n'y a pas de raison qu'un producteur de film veuille travailler avec toi plus qu'avec un autre jeune compositeur venant du Canada, par exemple.
Mon conseil : en plus des démarches par internet, cherche aussi le contact direct avec des réalisateurs et producteurs. Ecris pour des court métrages ; rend toi aux festivals où ces films sont projetés ; fais un stage dans une société de production de film ou un studio de musique, même si cela n'a pas de rapport direct avec la composition musicale.

Tu es au début de ta carrière, donc encore loin de ton "plafond de verre" qui s'installera bien plus tard en fonction de ton talent, ton assiduité et last but not least ta "personnalité musicale", c'est à dire ce qui te démarque des autres compositeurs ;-)
Modifié en dernier par filmtunes le 03/07/2017 09:24:31, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
PixellerieStudio
Membre ♪
Messages : 73
Enregistré le : 08/06/2017 09:04:20
Localisation : Auvergne
Contact :

Re: Besoin d'infos pour passer compositeur pro

Messagepar PixellerieStudio » 03/07/2017 08:25:18

C'est pas très encourageant. Mais bon, sur le constat de la concurrence je suis d'accord.

Eh bien, peu de chance d'y arriver en somme. D'autant que comparé à d'autres, j'ai très peu de moyens techniques ou financiers pour produire une musique de très bonne qualité.

Tant pis.

Merci pour vos réponses.

Stan.
Stan Lockfield
----------------------------------
LA PIXELLERIE Studio : https://m.youtube.com/#/channel/UCrFGZtIMERv7v87RIqKdyZg

Avatar de l’utilisateur
YuHirĂ 
Team ♪ | Contrib.
Team ♪ | Contrib.
Messages : 3497
Enregistré le : 25/06/2004 12:39:05
Contact :

Re: Besoin d'infos pour passer compositeur pro

Messagepar YuHirĂ  » 03/07/2017 13:39:51

Je rejoins Filmtunes/Bernhard. J'aurais pu Ă©crire la mĂŞme chose.

Il y a plusieurs points que je pourrais ajouter.

(désolé pour le pavé)

D'abord il y a les points négatifs :-D

1°) Si la concurrence est rude en ce moment (un ami m'avait dit il y a plusieurs années de cela qu'il y avait près de 15 000 compositeurs rien qu'à L.A.), elle le sera encore plus dans quelques années. Avec le succès des ciné-concerts et les formations en musique à l'image qui se multiplient comme des petits pains depuis un ou deux ans, de nombreux candidats sont en train d'arriver sur le marché, par ailleurs très talentueux. Les partenariats qui ont été noués entre les écoles d'animation et de cinéma et ces formations diminuent par ailleurs la marge de manoeuvre des compositeurs qui ne font pas ce cursus et n'ont du coup plus accès à ces films (sans lesquels personnellement je ne serais pas où j'en suis aujourd'hui).

2°) Les budgets baissent. Certains éditeurs dans le domaine de la librairie commencent à pratiquer la coédition de musique originale, ce qui est une bonne façon de maintenir les budgets et de lutter contre l'édition coercitive. Mais il n'en demeure pas moins qu'un compositeur doit en faire de plus en plus pour maintenir son niveau de revenu. Du coup, forcément, les projets disponibles se raréfient. Il est probable en passant qu'on finisse par financer nous même la réalisation du master, comme c'est de plus en plus le cas en édition: il faudra dans ce cas qu'on soit reconnu comme producteur de phonogramme avec tous les droits qui vont avec, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui!

3°) N'y voyez pas une vision pessimiste, plutôt de l'anticipation et du pragmatisme mais il m'a toujours semblé évident qu'à terme, la télévision telle que nous la connaissons finira par disparaître, ce qui risque d'avoir un très gros impact économique sur la profession. "Endormis" par l'eldorado financier que représente l'édition musicale en ce moment, trop peu d'entre nous l'anticipent alors que c'est une évolution qui s'opère très nettement à mon sens: aux USA, il y a désormais plus d'abonnés Netflix que d'abonnés de chaînes du câble (celles qui financent les séries américaines que l'on regarde!) et la très jeune génération préfère Youtube!

Or la télévision est une source très importante de revenus, si ce n'est essentielle, pour un compositeur à l'image aujourd'hui. Par ailleurs, via le système du pré-achat, la télévision, particulièrement Canal +, est une source de financement majeure pour le cinéma français. La chaîne cryptée est confrontée comme les chaînes câblées aux US par une hémorragie de ses abonnés. Quelle que soit l'issue du bras de fer actuel entre Canal + et les créateurs, je pense que nous serons perdants: soit nos droits d'auteur baissent de manière drastique (surtout si les autres chaînes lui emboîtent le pas), soit nous les maintenons mais c'est Canal + qui ferme ses portes, avec tout ce que cela implique.

J'ai la forte intuition que dans une ou deux décennie(s), les compositeurs de film qui vivent uniquement de cette activité pourraient se compter sur les doigts d'une main, comme les dessinateurs de BD et les écrivains aujourd'hui.

Heureusement il y a des points positifs :-D

4°) Le constat que j'ai fait auparavant, au demeurant tout à fait discutable (vous n'imaginez pas à quel point j'espère me tromper! z130z ) ne vaut que pour la musique à l'image car je pense qu'il y a trois secteurs dans lesquels les rémunérations peuvent tout à fait se maintenir: le jeu vidéo, le spectacle vivant et le concert (sauf en musique dite "savante": à de rares exceptions, la majeure partie des compositeurs y ont toujours eu une activité en parallèle depuis des siècles). L'expérience numérique n'est pas substituable à l'expérience en live, ce qui fait qu'on peut imposer une billeterie à l'entrée (ce n'est pas un hasard si beaucoup d'éditeurs privilégient le multijoueur au solo: cela leur permet d'imposer au joueur le paiement d'une certaine somme pour l'accès à ses serveurs).

5°) La meilleure façon de faire de la musique à l'image, c'est peut-être aussi paradoxalement de ne pas en faire :-) Avec la crise du disque, beaucoup de musiciens se sont tournés vers la musique de film, abandonnant leur carrière solo. C'est dommage car je subodore que faire le mouvement inverse pourrait aujourd'hui être un très bon pari. De plus en plus de réalisateurs appellent des compositeurs qui ne viennent pas spécifiquement de la musique à l'image parce qu'ils ont un style identifiable qu'ils apprécient (et c'est souvent très très bien). Développer sa personnalité musicale en tant quelle, la promouvoir sur des projets personnels, est certainement une façon plus habile de se faire remarquer par l'industrie que de s'évertuer à faire des styles interchangeables sur des projets que les voisins peuvent faire tout aussi bien que nous. Dans une botte de foin, on trouvera plus facilement une aiguille en diamant qui brille de mille feux qu'une aiguille de la couleur de la botte de foin :-D

6°) IL FAUT ENREGISTRER. Y compris à ses frais s'il le faut, sur des projets personnels de préférence, mais pas nécessairement :-D Aujourd'hui enregistrer est très abordable, y compris avec orchestre. Non seulement la musique est meilleure, a beaucoup plus d'âme et ne se périme pas avec le temps, mais cela nous fait entrer immédiatement dans la catégorie très restreinte de ceux qui enregistrent. Cela nous distingue parmi la majorité de compositeurs qui utilisent constamment des banques de son, d'autant qu'un enregistrement cela se filme: c'est un outil de promotion. Cependant il ne faut pas se méprendre: il est tout aussi important d'enregistrer que de maîtriser extrêmement bien ses banques :mrgreen:

7°) Se faire de vrais amis dans le métier sera toujours la meilleure façon d'y arriver à mon sens. Je souligne le qualificatif "vrais", car à mon avis tout se joue dans la qualité de relation. Connaître des gens et leur envoyer un mail de temps en temps, ce n'est pas très utile car ce n'est pas nécessairement pour cela qu'ils penseront à nous. Alors que si on a des relations sincères et désintéressées avec des décisionnaires, ils penseront à nous plus naturellement. N'avez vous pas remarqué que lorsque vous cherchez un collaborateur, c'est d'abord l'entourage que vous sollicitez en premier, même si vous savez que de nombreux candidats sur Internet n'attendent que vous? La concurrence n'a rien changé à cela.

8°) Enfin, j'ai été très marqué par la vidéo d'un prof d'HEC (je crois) qui disait il y a de très nombreuses années que dans un réseau il valait mieux être celui qui met en relation que celui qui cherche uniquement à recevoir. J'ai souvent appliqué son conseil en mettant en relation des producteurs et des réas... Et ça marche. Cette proactivité est redoutablement efficace.

En conclusion, quoiqu'il en soit, c'est une profession qui exige beaucoup de patience. En général, il faut au moins dix ans. Cela vaut le coup, on vit des choses extraordinaires. Mais il me semble indispensable d'avoir un plan B désormais, beaucoup plus qu'avant :D

Avatar de l’utilisateur
PixellerieStudio
Membre ♪
Messages : 73
Enregistré le : 08/06/2017 09:04:20
Localisation : Auvergne
Contact :

Re: Besoin d'infos pour passer compositeur pro

Messagepar PixellerieStudio » 03/07/2017 14:04:15

OK YuHirĂ 

Je répondrai peut-être plus tard.

Merci.
Stan Lockfield
----------------------------------
LA PIXELLERIE Studio : https://m.youtube.com/#/channel/UCrFGZtIMERv7v87RIqKdyZg

Avatar de l’utilisateur
Illico
Membre ♪
Messages : 24
Enregistré le : 01/06/2017 15:32:34
Localisation : Rennes (France)

Re: Besoin d'infos pour passer compositeur pro

Messagepar Illico » 03/07/2017 22:28:21

Merci YuHirà pour ce retour très riche.
Library: EWQLSO, DAW: Cubase Artist 9 - UR22mkII - JBL LSR 305 - Oxygen61 ImageImage

Avatar de l’utilisateur
Lµkas *
Team ♪ | WM
Team ♪ | WM
Messages : 1550
Enregistré le : 30/07/1978 21:15:00
Localisation : Hérault (FR-34)
Compositeur pro depuis : 01 Mai 1992
Contact :

Re: Besoin d'infos pour passer compositeur pro

Messagepar Lµkas * » 05/07/2017 11:07:58

Vegasound a écrit :Pas d'inquiétude pour la sacem, si ma mémoire est bonne tu as 3 ans après la 1ère exploitation d'une oeuvre pour t'y inscrire. Donc cette étape n'est pas une priorité, surtout que si tu gardes bien tes projets sur ton ordi, en cas de litige tu pourras toujours prouver que les musiques t'appartiennent.


La SACD, ou la Scala pour être plus précis, permet il me semble de faire des dépôts sans être forcément Membre de la SACD. Les solutions sont nombreuses, mais à mon avis, en cas de litige, il vaut mieux avoir déposé...
,,, Soutenez le forum → ,,, Image

,,, Suivez Compositeur.org sur Facebook !!!!! et Twitter !!!!! .

,,, ,,, ,,, ,,, ,,, ,,, ,,, ,,, ,,, ,,, ,,, contact - email


Retourner vers « Juridique, administratif, commercial, etc. »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 11 invités